SOLIDARITES NOUVELLES POUR LE LOGEMENT

Ensemble, agissons pour le logement
  • Accueil
  • ▷ Des chiffres aux témoignages : le refus de la misère passe par l’accès au logement
Des chiffres aux témoignages : le refus de la misère passe par l’accès au logement

17/10/2018 | Des chiffres aux témoignages : le refus de la misère passe par l’accès au logement

« Habiter est pour tout homme une nécessité première ». A l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, SNL rappelle ce principe qui est au cœur de son projet : le logement est un préalable nécessaire pour sortir d’une situation d’urgence et de précarité. Ensemble, il est possible de créer des solutions de logement pour les plus précaires d’entre nous.

Des chiffres pour mesurer

4 millions
Aujourd’hui la Fondation Abbé Pierre estime à 4 millions le nombre de ménages en attente d’un vrai logement. Ce chiffre recoupe des situations différentes : personnes hébergées en centre, chez des tiers ou à l’hôtel, personnes à la rue, logements indécents et inconfortables… Des situations d’exclusion tendent ainsi à s’ancrer durablement dans notre société.

80%
C’est la proportion des ménages locataires de SNL se situant en dessous du seuil de pauvreté. Parmi eux, 50% ont un niveau de vie inférieur à 675 euros. Cette pauvreté les rend inéligibles au logement social de droit commun et les contraint souvent dans des hébergements collectifs et précaires. Pourtant, des solutions existent pour accueillir les plus précaires d’entre nous dans des logements individuels.

+ de 1300
C’est le nombre de bénévoles SNL qui, au côté des travailleurs sociaux, accompagnent les locataires dans la gestion de leur logement : paiement du loyer et des différentes factures, entretien, rapport avec le voisinage, insertion dans son quartier… Sortir de la précarité, c’est ainsi accéder à un ensemble de ressources qui ne sont pas que financières, mais aussi sociales, affectives…

93%
C’est la proportion des ménages locataires sortis d’un logement passerelle SNL qui ont intégré un logement pérenne (logement social, logement privé…) Cela signifie qu’après 3 ans en moyenne ces locataires ont acquis ce qui leur faisait défaut : une stabilité personnelle et sociale et des capacités nécessaires pour avoir accès à un logement durable.

Voir notre étude d’impact

Des témoignages pour comprendre

Si ces chiffres permettent de rendre compte de l’impact du logement pour construire l’insertion sociale, il leur manque une dimension plus humaine. Celle-ci est bien plus sensible à travers le témoignage de celles et ceux qui ont connu l’extrême précarité, ont été privés d’un toit et ont pu retrouver un logement. Chacun raconte ce parcours avec ses mots, en choisissant des souvenirs, des symboles, des formules… qui lui sont propres.

Le logement, une clé pour accéder à d’autres droits
« Un logement c’est un abri et des clés. Un abri qu’à soi. Là où on peut laisser ses valeurs économiques, littéraires ou culturelles. Un logement c’est une protection aussi. Et un début dans la société. C’est vital pour vivre d’avoir son repère, son abri pour se protéger. Un logement c’est un départ, une racine dans cette société, avec sur les branches une carte bleue, un passeport, des droits au crédit. »
Aïssa, locataire SNL 94

Le droit à une vie privée et à l’intimité
« Avoir un chez soi c’est avoir une dignité, faire à manger, se laver, dormir. A l’époque, je me suis séparée, je n’avais plus d’endroit où aller, je suis allée dans des foyers. C’est un petit toit mais on est dans la promiscuité, on partage les toilettes, on ne sait pas qui on va croiser, il y a des bagarres. »
Fatima, locataire SNL 91

Construire une stabilité familiale
« Etre chez soi c’est le territoire privé. On a le droit de l’utiliser. C’est un local privé, une sécurité qui réunit les familles. Un endroit qui permet d’éviter les dangers. C’est la base pour une famille. Se loger correctement. (…) C’est important pour un enfant particulièrement et pour soi-même. Le lycée de mon fils est à dix minutes à pied, il peut aller et revenir au lycée tout seul. Je ne me fais pas de soucis quand il est dans la rue, en toute sécurité. »
Bing, locataire SNL 92

Ces témoignages font partie d’une exposition de photos et témoignages « Libres paroles sur le logement ». Pour en savoir plus : k.laymond@snl-union.org