SOLIDARITES NOUVELLES POUR LE LOGEMENT

Ensemble, agissons pour le logement
  • Accueil
  • ▷ Développer le pouvoir d’agir des locataires
Développer le pouvoir d’agir des locataires

29/01/2020 | Développer le pouvoir d’agir des locataires

 « Faire ensemble » : cette volonté est au cœur des projets de Solidarités Nouvelles pour le Logement. Nos actions sont coconstruites par les bénévoles, les salariés et les locataires. Pour autant, la participation des locataires ne va pas de soi. Présentation d’initiatives à Paris et en Essonne qui font vivre des collectifs de locataires.

Créer la participation au cœur du parcours d’insertion sociale

Les locataires sont de droit membre de l’association. Mais contrairement aux bénévoles, ils n’ont pas recherché a priori cette appartenance. Leur participation aux différentes actions est donc proposée avec prudence et définie avec eux. Chaque SNL départementale crée donc un contexte qui permet aux locataires de s’impliquer de manière autonome dans leur environnement social. C’est le cas par exemple avec l’Amicale des locataires de SNL Paris et avec les Conseils de Maisonnée de Essonne.

Des locataires porteurs de projets

L’Amicale des locataires de SNL Paris est née d’un constat : les locataires ne prennent pas la place qui leur revient, en tant que membres de droit de l’association. S’ils participent aux GLS, ils ne se sentent pas toujours comme suffisamment à l’aise ou légitime pour y prendre la parole.

L’Amicale des locataires est un moyen de dépasser ces difficultés. Conçue par les locataires eux-mêmes, elle donne des moyens matériels et financiers – un budget de 5000 euros – pour proposer des actions, ouvertes à l’ensemble des ménages de l’association. Si un salarié et un bénévole ressource y participent, ils s’interdisent de contrer les propositions qui y sont faites. L’important est de créer un espace de réflexion et d’action, favorisant l’expression d’une libre parole et susciter une autonomie d’initiatives. En 2019, plusieurs événements collectifs ont été organisés dont une sortie bateau mouche (59 personnes), un Noël des locataires (41 personnes), un Repas du monde (40 personnes).

 

Une autonomie encore à renforcer

Ces premières actions sont très encourageantes, car la mobilisation des locataires se fait assez facilement lors des évènements. Reste toutefois à trouver une organisation qui permet de mobiliser tous les types de participations (ponctuels, court terme, avec compétence ou non, en fonction des envies etc.), pour concevoir et organiser les évènements dans la durée. L’objectif ? Faire croître l’autonomie du Comité d’animation, qui se structure progressivement, en définissant davantage les rôles assurés par chacun et en faisant émerger les compétences propres à chacun.

Les locataires partie prenante du bien vivre ensemble

En Essonne, les Maisonnées rassemblent plusieurs logements d’une même commune. Souhaités par des locataires et inspirés des Conseils de résidents des Pensions de famille de SNL Essonne, les Conseils de Maisonnées ont pour objectif est de rompre l’isolement des locataires et d’ouvrir des espaces d’échange sur le bien vivre ensemble. L’ordre du jour des Conseils est déterminé par les locataires eux-mêmes abordant les sujets en rapport avec la vie collective de la maisonnée, et tous les domaines touchant aux droits et devoirs respectifs.

Ce sont des moments d’échange qui permettent de travailler à la reconstitution du lien social. Des demandes spécifiques des locataires émergent pour faciliter le quotidien, améliorer l’état des logements, partager des tâches dans les parties communes. Ils font apparaître également ou renforcent des initiatives communes de jardinage, d’entraide, de partages de connaissances, d’organisation d’événements collectifs…

Une expérimentation qui aujourd’hui s’étend.

D’abord au nombre 5, les Conseils de maisonnées sont amenés à s’étendre dans 70 maisonnées, localisées dans 57 communes de l’Essonne. Des réunions d’information et des formations ont eu lieu tout au long de l’année 2019, afin de faire connaître cette initiative. On compte aujourd’hui 29 Conseils de Maisonnées.

Ces initiatives montrent la possibilité de créer des processus participatifs qui partent du logement et ont un impact plus large sur le parcours des locataires. Ils renforcent leur pouvoir d’agir sur leur environnement de vie et les invite à porter des projets qui les concernent eux mais aussi l’ensemble de l’association.